Cultiver son cannabis, bonne idée ?

Cultiver son cannabis: une vraie tendance.

cultiver son cannabis

culture de cannabis indoor

C’est la tendance du moment et cela se comprend ! Il n’a jamais été aussi facile aujourd’hui de cultiver son cannabis soi-même. Que ce soit dans son jardin, sur son balcon, dans sa chambre et même dans ses toilettes (vu sur un site US ! ) cultiver son cannabis pour sa propre consommation s’est banalisé et je dirai tant mieux !

Les avantages sont nombreux mais il y’a aussi des inconvénients qu’il ne faut pas négliger.

Je vais dresser une liste des avantages et des inconvénients et faire le bilan le plus objectif possible même si naturellement j’ai mon passé de gros consommateur et et qu’actuellement je ne consomme plus.

Les avantages de cultiver chez soi:

 

  1. Plus de dealer. C’est pour moi le plus gros avantage de cultiver son cannabis soi-même. En 10 ans de consommation quotidienne j’ai appris qu’acheter son cannabis dans la rue comporte de gros risques même s’il ne m’est jamais rien arrivé. Dans la rue vous pouvez vous faire intercepter par la police quand vous êtes entrain d’acheter ce qui n’est pas très grave au niveau judiciaire (bien entendu pour une petite consommation, si vous achetez un kilo ce sera une autre affaire :D). Vous pouvez vous faire tout simplement  escroquer (j’ai entendu beaucoup d’histoires de mec ayant acheté des carambars pour 20 euros) et vous pouvez même vous faire braquer si vous vous retrouvez en face d’un dealer ou d’une bande qui a tout simplement décidé qu’aujourd’hui cela n’allait pas être une bonne journée pour vous (today wasn’t a good day…).
  2. Plus dépendant d’autrui pour l’approvisionnement. En effet, si vous gérez bien votre culture, vous ne serez plus jamais à la dèche. Fini les pénuries avec des récoltes échelonnées et bien maîtrisées et fini les galères avec le dealer qui est sur répondeur au moment ou vous préparez la soirée de l’année.
  3. Plus d’herbe ou de shit de mauvaise qualité. Qui n’a jamais eu marre de devoir négocier pendant 15 minutes sur les quantités de son dealer ( moi en tout cas oui, un vrai emmerdeur) car en effet il y’en a beaucoup qui abusent sur les quantités et qui n’a a jamais été dégoûté d’avoir à fumer une herbe toute sèche ou un shit coupé au henne qui laisse les doigts tout teinturés ? Rien de plus énervant que ça.
  4. Meilleure qualité dit aussi meilleure santé. Cultiver son cannabis soi même permet de se faire plaisir au niveau des variétés grâce aux nombreux vendeurs de graines (indica/sativa/indica-sativa) et aussi si l’on cultive sans engrais et sans pesticides on aura même une herbe bio que l’on pourra naturellement fumer sans tabac car on réduit aussi le coût.
  5. Un coût bien moindre. Je ne connais pas les prix actuels du cannabis au détail en France mais ce dont je me souviens c’est que depuis le début des années 2000 il n’a pas arrêté de flamber ! Avec sa propre culture il ne doit pas être difficile de réaliser de grandes économies.

Les inconvénients d’une culture à domicile

  1. Se faire prendre avec sa culture. Faire sa culture de cannabis est fortement répréhensible par la loi en France et les peines sont lourdes. Si vous êtes dans ce cas je vous conseille de limiter les quantités (2-3 pieds maximum) et de garder cela totalement anonyme. Nombreux sont ceux qui ont trop parlé, ce sont fait dénoncer par des voisins ayants senti une odeur suspecte ou bien même encore des connaissances  (sûrement remplies de jalousie)!
  2. Fumer plus que de raison. Je ne sais pas pour vous mes chers consommateurs mais pour moi heureusement que j’ai arrêter de fumer avant que les cultures indoor se banalisent ( cela existait déjà à l’époque mais tout était artisanal. pas de Led, pas de tante de culture ni d’engrais spécifiques etc..). Je ne sais pas pour vous mais j’ai toujours tellement aimé le cannabis que j’en ai toujours consommé sans modération. Lorsque j’étais au lycée par exemple s’étais spliff le matin avant 8h, 1/4 de spliff à la pause et spliff le soir et spliff avant d’aller au lit. Si j’avais 10 euros de weed cela durait la journée. Si j’en avais 30…. il ne restait déjà plus grand chose le deuxième jour. Le fait d’avoir ma propre culture aujourd’hui me ferai sombrer je pense dans une dépendance tellement forte que je n’ose l’imaginer. Comment pourrai-je en effet me restreindre avec de la weed à volonté ? Qui plus est d’une qualité exceptionnelle avec la fierté de l’avoir faite pousser moi-même .
  3.  La revente. En cas de coup dur financièrement parlant, vous pourriez être tenté de revendre du cannabis pour vous en sortir. En effet comment ne pas succomber à revendre quelques grammes à des connaissances pour régler quelques loyers impayés par exemple. Si vous décidez de cultiver vous même votre cannabis, sachez que cette tentation sera présente si une telle situation se produit.

Le bilan

Mon avis est que cultiver son cannabis soi même n’est pas fait pour tout le monde.

Si vous savez:

  • parfaitement maîtriser votre consommation.
  • rester dans la discrétion la plus totale concernant votre plantation
  • rester adulte dans vos décisions de façon générale pour ne pas succomber bêtement à l’envie d’en revendre

Le mot de la fin

N’oubliez pas que si vous trouvez que le cannabis nuit à votre quotidien (relations avec autrui, problèmes au travail, santé…) le fait d’avoir votre plantation  à domicile sera un grand frein pour arrêter de consommer. Il est déjà très difficile d’arrêter pour beaucoup de monde alors le fait de devoir jeter à la poubelle ou de revendre tout son matériel de plantation y compris son stock de weed encore plus difficile à effectuer.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *